Archive

Archives pour la catégorie ‘Javascript’

Prototype.js version 1.6.1, support de IE 8 et Google Chrome et autres améliorations…

Prototype javascript framework logo

Tout arrive, la preuve :

Après des mois de gestation, la dernière mouture de la célèbre librairie javascript prototype.js est disponible dans sa version 1.6.1. Elle apporte les améliorations suivantes, attendues depuis un moment déjà :

  • le support de IE 8 et Google Chrome
  • un nouveau moyen de stocker des données via les Element meta data
  • le support des événements souris « mouseenter » et « mouseleave » (enfin !)
  • des optimisations diverses de certaines fonctions telles que bind ou escapeHTML
  • le support des Sprockets pour gérer les dépendances de votre code javascript

Les premiers tests de mise à niveau sont plutôt concluants. Aucuns problèmes notables, surtout avec l’utilisation conjointe de Scriptaculous 1.8.2. Le code se montre même visiblement plus véloce sur Firefox notamment.

Ext JS 3 final

C’est l’été… on se réveille, y’a pas mal de news en retard :)

Pour commencer, Ext JS 3 est disponible dans sa version finale depuis le 10 août (le vrai, je ne me trompe pas, pas de confusion avec Ext Core qui est également disponible).

Les amateurs de belles interfaces web (mais réfractaires au Flash) vont pouvoir s’en donner à coeur joie.

En résumé, cette version apporte pas mal d’améliorations attendues :

  • Un meilleur support des standards (CSS, accessibilité)
  • Grâce aux DataWriter, Ext.data supporte maintenant la sauvegarde des données
  • Le Layout manager est bien plus simple à manipulé
  • La gestion de la mémoire a grandement été améliorée

Rappelons que Ext JS n’est pas une bibliothèque « libre » et vous devrez vous acquitter d’une licence si votre application finale est a but commercial.

Vous pouvez toutefois vous tourner vers Ext Core qui se positionne comme un concurrent aux célèbres jQuery et Prototype et qui partage avec Ext JS quelques « widgets » plutôt bien pensés.

Categories: Javascript Tags: , ,

Ext JS 3.0 RC2

Ext JS 3.0 RC2 est disponible.

Cette nouvelle version est particulièrement stable selon ses concepteurs. Ce qui signifie que la version finale n’est sans doute pas loin.

Au delà des améliorations et corrections diverses apportées à cette version, on notera la publication de nouveaux exemples particulièrement intéressants pour les développeurs ayant une expérience avec la version actuelle. On se rend compte que beaucoup de remarques semblent avoir été entendues et que l’intégration de la librairie au sein d’une application a largement été simplifiée (voir les exemples de connecteurs REST avec une application de type CRUD).

Bref tout cela se présente plutôt bien :)

Edit :

Merci au site IP-Tech qui m’a fait remarquer que j’avais annoncé la version 3 de Ext JS à la place de Ext Core dans un précédent post. Toutes mes excuses pour cette confusion.

Il s’agit effectivement de 2 bibliothèques différentes sachant que la versions RC2 annoncée dans le présent article fait bien référence à ces 2 produits.

Pour clarifier pour ceux qui seraient perdus, Ext existe maintenant en 2 versions :

  • Ext Core qui correspond en quelque sorte au noyau de la bibliothèque avec des fonctionnalité limitées et dépourvu de la riche bibliothèque de widgets. Cette version est totalement gratuite et dispose d’une licence très souple. Elle se positionne comme un concurrent à jQuery et Prototype.
  • Ext JS, la bibliothèque parente, qui correspond à une évolution des versions précédentes. Elle comporte l’ensemble des widgets qui ont fait son succès mais conserve un système de licence plus contraignant.

J’espère avoir éclairci la situation :)

Ext JS 3, c’est parti !


Pour ses 3 ans d’existence, l’équipe de Ext JS, une librairie javascript spécialisée dans les interfaces utilisateur riches, lance sa version 3 beta.

Il semble que l’équipe de développement ait entendu les critiques et se soit focalisé sur les performances et la taille de la librairie.

En attendant, on peut déjà s’amuser avec les quelques sympathiques exemples fournis avec cette pré-version à télécharger ici.

Vérifier les modifications de formulaires avec jQuery

Vous souhaitez alerter vos utilisateurs s’ils ont modifié le contenu d’un formulaire et qu’ils s’apprêtent à quitter la page par l’intermédiaire d’un lien sans avoir validé ?

Un petit javascript permet de facilement accomplir cela.

?View Code JAVASCRIPT
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
jQuery(document).ready(function() {
	$(window).attr("isDirty", false);
	$(":input").bind("change", function(event) {
				if (event.target.value != event.target.defaultValue) {
					$(window).attr("isDirty", true);
				}
			});
	$(":checkbox,:radio").bind("click", function(event) {
				if (event.target.checked != event.target.defaultChecked) {
					$(window).attr("isDirty", true);
				}
			});
	$("a, button").bind("click", function(event) {
		if (window.isDirty) {
			return confirm("Etes-vous sûre de vouloir quitter cette page sans enregistrer ?");
		}
	});
}

L’astuce consiste à créer un attribut isDirty attaché à la page et à en changer l’état dès qu’une valeur de champ a été modifiée. Au chargement de la page, on attache des listeners aux champs, checkbox et boutons radio qui vont scruter leurs éventuelles modifications. Lorsque l’utilisateur clique sur un lien, on vérifie juste la valeur de cet état pour déclencher une demande de confirmation le cas échéant (qui dans le cas négatif, interrompt l’événement de changement de page).

On peut facilement adapter ce code à Prototype ou à MooTools afin de réaliser la même chose avec ses librairies.

jQuery 1.3.2


La dernière mouture de la célèbre librairie Javascript est disponible ici.

Au menu :

  • L’ordre de retour des éléments sélectionnés sont maintenant dans l’ordre d’apparition dans le document
  • L’excellente fonction .live() permet maintenant d’éviter la propagation des événements
  • Les fonction de manipulation du Dom comme .appentTo() retournent les éléments tels qu’ils ont été insérés par les appels de fonctions chainés.

Mais surtout, c’est un énorme travail d’optimisation qui semble avoir été accompli. Pour les détracteurs de jQuery dont l’argument principal était la lenteur, cela devrait remettre les pendules à l’heure.

Tester Google Maps en local : c’est possible

Les idées reçues ont la vie dure. J’ai toujours été persuadé qu’il n’était pas possible d’utiliser les API Google et Google Maps en particulier autrement que sur un serveur de production possédant un nom de domaine valide.

Et bien, ça n’est pas vrai du tout. En réalité, on peut parfaitement effectuer une demande de clé en saisissant un nom de domaine comme http://localhost/. Et ça fonctionne.

Je sais que certains d’entre vous connaissaient déjà l’astuce. Moi pas. Et sans doute reste-t-il encore quelques développeurs dans l’ignorance. Bref, comme on dit, on en apprend tous les jours :)

Categories: Javascript Tags: , , ,
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE

Switch to our mobile site